Facteurs pronostiques et prédictifs de réponse aux traitements pour la prise en charge du corticosurrénalome

En 2017, un don de 8 500 € a été attribué au Docteur Ségolène Hescot de l'équipe du Docteur Eric Baudin de l'Institut Gustave Roussy pour un Projet de Recherche intitulé: Identification de facteurs pronostiques et prédictifs de réponse aux traitements pour la prise en charge du corticosurrénalome.

Le corticosurrénalome est une tumeur rare du cortex surrénalien avec moins de 100 nouveaux cas par an en France et dont le pronostic est hétérogène. Lorsque la maladie est avancée, il existe plusieurs possibilités thérapeutiques comme le mitotane ou la chimiothérapie mais le clinicien ne dispose pas d’indice, appelé facteur prédictif de réponse, pour lui permette de prédire comment le patient va répondre au traitement proposé et donc pour orienter son choix.

L’objectif de notre étude est d’identifier des facteurs pronostiques pour celle maladie dont le comportement est hétérogène ainsi que des facteurs prédictifs de réponse aux traitements du corticosurrénalome avancé. Pour cela, nous disposons d’échantillons tissulaires des tumeurs de 70 patients suivis à Lille ou à Gustave Roussy, obtenus au cours de la chirurgie ou d’une biopsie. Nous allons étudier l’expression de certaines protéines d’intérêt sélectionnées en amont sur ces échantillons et corréler ces résultats à l’évolution clinique et la réponse aux traitements de ces patients. Nous espérons ainsi identifier des protéines dont la présence ou l’absence au sein de la tumeur permet d’orienter de façon plus précise la prise en charge des patients atteints de corticosurrénalome avancé.

 

Mis à jour : vendredi 6 septembre 2019 14:50
-->